Autour de l'estaminet
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 pour en finir...

Aller en bas 
AuteurMessage
heinrich
Thénardier
Thénardier
avatar

Nombre de messages : 8632
Age : 52
Localisation : Rockaway beach
Loisirs : Tronçonneuse & rock'n'roll
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: pour en finir...   Lun 15 Sep - 15:07

... avec la rumeur qui court sur la bière Duvel :

Citation :
Une bière sous pression

Combattre l'extrême-droite en changeant de marque de bière, c'est l'idée saugrenue qu'une rumeur tenace tente de faire avaler aux internautes en leur faisant tourner la tête...

Depuis plusieurs années, en Belgique, la montée du parti d'extrême-droite flamand Vlaams Blok (récemment renommé Vlaams Belang) inquiète les observateurs et la majeure partie de la population. D'où le désir de combattre ce parti et ses idées, par exemple en le privant de financement public. Mais si l'argent du VB venait d'ailleurs?

Le message qui circule affirme que la brasserie Moortgat, qui commercialise entre autres la très populaire bière Duvel, reverserait quelques centimes de chaque bouteille vendue au parti d'extrême-droite, et appelle par conséquent au boycott des différentes marque de bières brassées par Moortgat. Quand on sait que cette brasserie vend plus de 100 millions de bouteilles par an, cela représente une jolie somme... Seulement voilà, c'est une rumeur infondée.

Tout d'abord parce qu'en Belgique, depuis une révision législative de 1993, les personnes morales ne peuvent plus effectuer de dons vers les partis politiques, et même les dons des particuliers sont contingentés (le même particulier ne peut verser plus de 500 euros/an au même bénéficiaire et plus de 2000 euros en tout; les dons sont enregistrés à partir de 125 euros). Hors de question, donc, pour une entreprise, de verser un million d'euros par an à une formation politique quelle qu'elle soit.

La rumeur qui circule fait également allusion à un événement historique censé accréditer la thèse d'une collusion entre le Vlaams Belang et Moortgat. Durant la seconde guerre mondiale, Albert Moortgat, grand-oncle de l'actuel patron de la brasserie, était bourgmestre de la commune flamande de Breendonck, où se situe un fort qui fut utilisé par l'occupant allemand comme camp de concentration. La rumeur de l'époque veut qu'Albert Moortgat ait collaboré activement avec l'occupant et ait permis l'ouverture du camp de concentration ; et que ses descendants aient conservé les mêmes opinions politiques.

Cette histoire fumeuse poursuit la brasserie de Breendonck depuis de nombreuses années déjà (nous en avons retrouvé des traces jusqu'au début des années 90) et s'agrémente, comme toute rumeur qui se respecte, de nouveaux éléments de détail avec le temps. Et elle prend aujourd'hui une ampleur nouvelle grâce à sa diffusion massive et rapide sur le réseau, via le courrier mais aussi sur les forums d'amateurs de bière. Outre le fait qu'il nous est extrêmement difficile de vérifier aujourd'hui ce qui s'est passé alors, le brasseur dément formellement la rumeur sur son site.

Michel Moortgat, administrateur délégué du groupe va porter plainte contre X pour harcèlement, calomnie et diffamation. Par ailleurs, il nous a fait parvenir un démenti qu'il souhaite voir publié sur HoaxBuster.com, en voici le contenu :

"Je peux vous affirmer que la brasserie Duvel Moortgat ne supporte d'aucune manière le Vlaams Blok/Belang.
Je connais cette rumeur qui veut que nous soyons un des sponsors financiers du Vlaams Blok/Belang mais je peux vous dire qu'il n'en est rien et que la direction de la brasserie ne partage certainement pas les points de vue du Vlaams Blok/Belang. A titre général nous ne soutenons aucun parti politique et ne poursuivons que l'intérêt économique de notre entreprise. Nous avons signé en tant qu'entreprise la charte 'entrepreneurs pour la diversité' et la charte 'entrepreneurs contre le racisme'. Enfin je peux vous dire qu'à titre personnel ces attaques mensongères m'indignent et m'attristent.
Je comprends que les gens réagissent par rapport à ce qui les touchent ou les indignent ; mais je ne comprends pas que l'on puisse répandre et propager des rumeurs nuisibles et calomnieuses sans les vérifier.
En ce qui concerne la seconde guerre mondiale, je crois que les gens font l'amalgame entre la proximité géographique du tristement célèbre Fort de Breendonk et notre brasserie. En tout état de cause, je dois avouer ne pas savoir avec exactitude ce qui s'est passé il y a plus de 60 ans. Cela ne concernait ni mon père, ni mon grand-père et ni mon arrière grand-père et ils sont tous morts à l'heure actuelle."
Michel Moortgat
Administrateur Délégué
Duvel Moortgat sa

Extrait du site hoaxbuster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axel
Activiste
Activiste
avatar

Nombre de messages : 5998
Age : 47
Localisation : la ville rose
Loisirs : tunning,chasse,football,
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: pour en finir...   Lun 15 Sep - 15:22

garcon ! une duvel !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://axels.canalblog.com/
heinrich
Thénardier
Thénardier
avatar

Nombre de messages : 8632
Age : 52
Localisation : Rockaway beach
Loisirs : Tronçonneuse & rock'n'roll
Date d'inscription : 10/10/2006

MessageSujet: Re: pour en finir...   Lun 15 Sep - 15:37

Deux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pour en finir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
pour en finir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour en finir une bonne fois pour toute avec mon P. Peint
» Pour en finir avec Oasis... ou pas
» Loi à Quebec pour terminer le sous-sol
» un petit questionnaire juste pour rire et passer le temps
» Recherche grille d'accord pour open tunning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'estaminet :: Open bar :: Le bistrot-
Sauter vers: